Barkley Miguel Panzo, son agent et le président du club lors de la signature du joueur avec Syrianska (Suède).

Barkley Miguel Panzo, son agent et le président du club lors de la signature du joueur avec Syrianska (Suède).

Merci à Barkley Miguel Panzo (ex-Orléans) qui vient de s'engager avec Syrianska (Suède) d'avoir répondu à nos questions.

 

 

"Etant jeune, tu commences le football en France à Boulogne Billancourt, puis tu continues en République Tchèque à Most et en Angleterre à QPR, pourquoi de telles destinations ?

Le foot à toujours été une passion pour moi, déjà tout jeune je passais toutes mes journées à jouer dans mon quartier (Paris 18ème) avec mes amis pendant des heures et des heures. Je pense que c'est de là que me vient ce goût de l'effort, faire plus et encore plus. 

J'ai commencé par un sport étude en région parisienne tout en évoluant le week-end avec mon club l'ES parisienne. C'est là où j'ai eu mes premiers frissons de footballeur, puis effectivement l'ACBB, la République Tchèque et QPR. J'étais jeune à cette époque et j'ai fait confiance à des agents qui me faisaient miroiter monts et merveilles.

 

Tu arrives à Orléans pour la saison 2016/17, pourquoi cette destination ? Saison payante en DH avec la réserve d'Orléans puisque tu retrouves l'équipe nationale, des joueurs connus en Angola ?

C'est tout simple, je reviens en France suite à la fin de mon contrat en Angleterre. Lors de ma dernière année le club descend, le staff change et la politique du club aussi. Tous les jeunes ne sont pas gardés.

En France, les gens me voient arriver en grande pompe tout en oubliant que j'étais comme tous les jeunes de mon âge.

J'ai enchaîné les essais sans conclusion et au final je me suis posé. J'ai fait un bilan et je me suis dit que mon retour en France est une nouvelle page de ma vie. De ce fait, on a décidé de grimper les marches les unes après les autres. J'ai donc fait plusieurs clubs, de la PH à aujourd'hui mais ce qu'il faut savoir c'est que c'était le projet que j'avais mis en place avec mon entourage. J'arrive à Orléans grâce à Monsieur Cordonnier. Lui m'a fait confiance et a cru en moi. La sélection est, je pense une suite logique de mes performances car ils me suivaient déjà depuis un moment. Ca a été et ça sera toujours un honneur pour moi de jouer pour ce maillot rouge et noir. D'ailleurs avec Syrianska, j'aurais une bonne exposition qui va me permettre d'y retourner très vite j'espère.

 

Une saison concluante, mais tu décides de partir à Syrianska (Suède), c'est le pays, le club ou les infrastructures qui ont influencés ton choix ?

Après ma saison avec l'USO, plusieurs clubs m'ont sollicité. J'ai eu énormément de propositions mais toujours dans un soucis de projet sportif car c'est ça qui prime dans mes choix. Nous nous sommes concertés avec mes proches et effectivement, le projet du Syrianska FC correspond à mes ambitions. Mon agent a discuté avec le président et le directeur sportif, on s'est mis d'accord et tout s'est fait naturellement.

 

C'est ton septième club en huit saisons, une envie permanente de découvrir ou tu pars toujours pour le plan sportif ?

Effectivement certains feront ce constat mais il faut savoir que par moment je ne l'ai pas fait par guetté de cœur. Certains clubs m'avaient fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de moi pour leurs raisons et donc j'ai dû respecter leur choix. Malheureusement une majorité de club en France pense que si tu n'as pas fait le circuit classique, tu ne réussiras pas Heureusement que j'ai toujours eu cette force de caractère pour me rappeler pourquoi je faisais ce métier et quel était mon but.

 

A presque 25 ans tu as déjà acquis pas mal d'expérience, quels sacrifices as-tu dû faire pour devenir footballeur professionnel ?

Alors si je dois tout raconter, je pense que je vais écrire un livre. J'ai vécu tellement de choses, positives comme négatives, subi des critiques et j'ai souvent été mal compris mais moi j'ai toujours su ce que je voulais faire et je me suis toujours relevé."

 

Barkley Miguel Panzo lors de sa signature avec Syrianska (Suède).Barkley Miguel Panzo lors de sa signature avec Syrianska (Suède).
Barkley Miguel Panzo lors de sa signature avec Syrianska (Suède).

Barkley Miguel Panzo lors de sa signature avec Syrianska (Suède).

Retour à l'accueil